Articles

stage d'anglais vacances

Apprendre une langue étrangère pendant les vacances, c’est possible avec VivaLing!

Pour qu’une langue étrangère soit vivante, rien de mieux que de pratiquer intensivement. L’immersion a ses qualités, mais la téléportation reste à inventer, le temps et le budget manquent parfois pour glisser un séjour à l’étranger dans le planning de l’été.

L’alternative gagnante est de s’inscrire à des stages intensifs de langue en ligne chez VivaLing !

stages de langues grandes vacances  

Privilégier les cours individuels sur mesure

Pour maîtriser une langue, il faut pratiquer. Le débat, jamais tranché, sur les compétences innées et acquises fait toujours rage. Que ce soit la règle des 10,000 heures de Malcom Gladwell ou le 20 fois sur le métier, remettez votre ouvrage, les études se succèdent et se contredisent sur les pourcentages respectifs d’acquisition. Dans tous les cas, la pratique fait la différence, mais pas n’importe laquelle.

Le Professeur K. Anders Ericsson, psychologue à l’université de l’État de Floride a démontré qu’un apprentissage focalisé permettait de développer ses compétences de manière infaillible. Cette approche implique des sessions individuelles où le professeur motive son élève, lui donne un feedback immédiat et rebondit sur les erreurs pour progresser. Recherchez des stages qui privilégient au maximum l’interactivité avec votre professeur, un engagement actif de votre part.

L’immersion est-elle toujours la meilleure solution pour apprendre une langue ?

Un stage intensif en ligne est différent d’un séjour en immersion. Mais l’immersion est-elle toujours la solution idéale ? Vivre dans le milieu de la langue cible, ne pas avoir d’autre choix que communiquer dans la langue à étudier est un accélérateur… conditionnel.Pour un débutant, une immersion totale va titiller la curiosité mais pas obligatoirement démultiplier ses compétences linguistiques dans la mesure où les capacités d’apprentissages sont sur-sollicitées et que les fusibles fondent rapidement. Un stage intensif en ligne adapté offre une courbe d’apprentissage plus ciblée et efficace.L’immersion a aussi un aspect psychologique important. Une personnalité timide ou réservée peut vivre l’expérience comme un baptême du feu désagréable et développer une aversion pour la langue étrangère.L’immersion n’est pas non plus adaptée aux très jeunes apprenants ou aux personnes qui ont des difficultés pour se déplacer. Alors qu’un cours en ligne qualitatif est ouvert à tous.

Je privilégie les critères motivants pour maximiser l’attention

Il faut d’abord se donner des objectifs réalistes. Une heure de session par jour pendant une semaine ne va pas vous transporter au pinacle du bilinguisme. Mais vous pouvez acquérir les outils pour tenir une conversation spécialisée (sur la coupe du monde de football féminin par exemple), maîtriser votre prochaine présentation professionnelle en anglais ou pouvoir jouer en ligne à Fortnite avec un joueur à l’autre bout du monde !

Bien entendu, comme pour les abdominaux, et Sisyphe avec son rocher, il faut impérativement programmer de poursuivre les apprentissages régulièrement après votre camp.

Un autre atout des stages personnalisés : les cours sont adaptés au niveau de l’apprenant, à ses objectifs mais aussi à ses centres d’intérêts. On a plus d’appétence à communiquer sur des sujets qui nous tiennent à cœur que de chercher Bryan et Jenny dans toute la maison. Or l’attention sélective est l’un des piliers de l’apprentissage comme le souligne le spécialiste des neurosciences, Stanislas Dehaene.

Je choisis des stages qui abordent toutes les compétences linguistiques

Comme une session de sport nécessite de mélanger endurance, musculation, étirements et cardio pour stimuler les muscles efficacement, l’apprentissage des langues étrangères passe par le mélange d’activités variées au sein d’une session.

Une compétence linguistique étudiée isolément limite la progression. On peut regarder 100 heures de films sous-titrés, améliorer sa compréhension et son niveau de vocabulaire mais rester paralysé lorsqu’il s’agit de communiquer. De même, les applications de langues répétitives développent les connaissances lexicales et syntaxiques mais isolent ces compétences de la pratique de la langue vivante, ce qui décourage de nombreuses vocations.

Un stage linguistique efficace offre un travail simultané sur les 4 compétences socles : communication et compréhension orale, écriture et lecture.

Un stage linguistique intéressant offre un travail varié, avec des matériaux engageants.

Intensif en vacances ? Au secours !

Mais intensivement allongé sur un hamac avec une citronnade fraîche et une paille recyclable, ça change tout !

Les recherches en neurosciences ont montré qu’une connaissance est acquise lorsqu’elle devient automatisée. L’automatisation s’acquiert par l’entraînement et la répétition. Comment bâtir une nouvelle habitude ? Il faut revenir au minimum 3 fois sur un concept pour qu’il s’ancre durablement. Cherchez donc des stages qui intègrent la révision des éléments étudiés avec l’acquisition de nouvelles connaissances à chaque séance.

Ah non ! Pas les écrans pendant l’été.

Pour les plus jeunes, et à juste titre, les parents souhaitent contrôler le temps d’écran, tout particulièrement en vacances. La nuance intéressante est d’équilibrer contrôle et apprentissage intelligent de leur usage.

Dans de nombreux établissements scolaires anglo-saxons, les enfants travaillent dès le collège exclusivement sur ordinateur.  Les enseignants n’en contrôlent pas l’usage pendant les cours et les premiers pas sont assez chaotiques. Mais la démarche pédagogique éduque rapidement les élèves à gérer leur rapport aux écrans. On leur apprend à vérifier la qualité des informations trouvées (les sources doivent être mentionnées et sélectionnées) et de puissants logiciels vérifient que les réponses ne soient pas du copié-collé de basse matière.

Exposer ses enfants à des ressources digitales intelligentes est très formateur.

stage de langues

Je module mon programme

Pouvoir planifier ses cours à un moment qui vous convient ou convient à votre famille est un must.  Pour les enfants pendant leur séjour chez les grands-parents, à la pause déjeuner au boulot, le soir avant l’apéro sur le hamac. Cherchez une durée compatible avec votre emploi du temps (l’essentiel est d’être régulier, pas marathonien). La capacité de concentration est un élément clé pour bien choisir son temps quotidien, une session individualisée et personnalisée demande un gros effort d’attention.

VivaLing propose des stages intensifs personnalisés en ligne pour toute la famille et pour toutes les vacances.

A votre rythme (25min ou 55 min par jour, 5 jours par semaine), à votre heure et en 5 langues anglais, espagnol, mandarin, français et allemand.

Pas d’idée particulière pour vos enfants ? VivaLing a concocté des thèmes alléchants. Vous avez un projet particulier ? Les coaches VivaLing adorent les challenges et sauront vous accompagner dans tous vos projets (préparer un entretien d’embauche, ficeler une présentation ou une réunion…) Des professeurs natifs et diplômés construisent vos sessions sur-mesure, interactives et stimulantes, de 3 ans à 103 ans. Un écran, un hamac, une limonade fraîche, et

 

Amusez-vous bien !  Enjoy ! ¡Que la pasen bien ! Eine schöne Zeit wünschen wir Ihnen ! 祝学习愉快

Comment aider votre enfant à mieux apprendre les langues (et le reste…) ?

Genie Linguistique

Un psychologue allemand nommé Ebbinghaus a décidé de faire une expérience intéressante. Il a créé une liste de 2300 mots inventés et a essayé de les mémoriser, tout en s’auto-évaluant à plusieurs reprises à différents intervalles de temps.

Le résultat de ses tests? Ebbinghaus a constaté que lorsqu’il évaluait ses connaissances un jour après avoir mémorisé quelques mots, il se souvenait d’environ un tiers d’entre eux. Deux jours après, il ne se souvenait plus que de 5%. De quoi se questionner sur l’efficacité de sa mémoire! 

 

La courbe de mémorisation

Voici un graphique qui résume bien le processus de mémorisation au fil du temps

 

Courbe de mémorisation

Ce graphique nous montre comment nous nous souvenons (ou oublions) des informations que nous avons apprises ou mémorisées.

Fondamentalement, voici ce qu’il faut en retenir:

  • Le 1e jour, au début de la phase d’apprentissage, on suppose que les élèves savent 0% de ce qui va être enseigné.
  • À la fin de l’enseignement, chaque élève connaîtra 100% de ce que chaque individu a jugé important de retenir. Notre cerveau fait naturellement le tri!
  • Le 2e jour, s’ils n’ont rien fait avec l’information qu’ils ont apprise – s’ils ne la regardent pas, n’y réfléchissent pas, ne la traitent plus –  les élèves perdent 50 à 80% de ce qu’ils ont appris. C’est énorme!

L’étude révèle que notre cerveau stocke constamment de petits bouts d’information et si nous n’utilisons pas cette information ou si nous n’y prêtons plus attention, notre cerveau l’oublie.

  • Le 7e jour, que pensez-vous qu’il se passe? Evidemment, nous nous souvenons d’encore moins de choses
  • Lle 30e jour, si nous n’avons pas réfléchi, revisité, ou utilisé l’information que nous avions apprise le 1e jour, nous ne nous souvenons que de 2-3%!

mieux mémoriser

 

Activer sa mémoire à long terme

On entend souvent des étudiants dire qu’ils doivent “bachoter” parce qu’ils ont un examen à venir. Le bourrage de crâne n’aide personne à stocker des informations dans la mémoire à long terme. Les recherches de l’Université de Waterloo nous disent que si nous mobilisons à plusieurs reprises l’information que nous avons déjà apprise, notre cerveau ne l’oubliera pas. En la voyant plusieurs fois, notre cerveau comprend que l’information est importante, alors il la stocke. Lorsque l’information revient à plusieurs reprises, il faut moins de temps à notre cerveau pour la récupérer ou l’activer dans notre mémoire à long terme.

Augmenter la rétention d’information

La meilleure façon d’apprendre et de mémoriser est donc de pratiquer la “répétition espacée” (1). Et ceci est particulièrement valable pour les enfants. Le moment où votre enfant révise ses cours est primordial. Pour obtenir de meilleurs résultats, la première révision de l’information apprise doit avoir lieu très tôt après l’apprentissage initial, et chaque répétition après doit avoir lieu après des intervalles de plus en plus longs.

Lorsque l’on révise le lendemain de l’apprentissage, la nouvelle courbe a changé – elle diminue beaucoup plus lentement. On oublie plus lentement.

 

mémorisation des langues

Le problème avec la vraie vie

Lorsque les enfants rentrent de l’école, ils n’ont souvent pas envie revoir ce qu’ils viennent d’apprendre ce jour-là. La première fois qu’ils révisent, c’est quand ils font leurs devoirs quelques jours plus tard. C’est la première erreur – ils ne profitent pas pleinement de la répétition espacée puisqu’ils font leur première révision trop tard.

Une semaine plus tard, l’enseignant est passé au sujet suivant et il y a soudain quelque chose d’autre à apprendre. L’étudiant ne regarde plus son cours pendant trois semaines jusqu’à ce qu’il soit évalué sur ses connaissances. Après l’évaluation, les élèves ne regardent plus leurs cours pendant plusieurs mois.

Voilà où est le problème!  Les élèves n’ont pas assez d’opportunités de consolider leurs connaissances de manière répétée et régulière. Résultat: quand ils révisent leurs connaissances, c’est comme s’ils repartaient de zéro à chaque fois.

 

Alors que faire?

Que pouvez-vous faire pour aider vos enfants à se souvenir de ce qu’ils ont appris?

Si, dans les 24 heures après avoir appris quelque chose, ils consacrent ne serait-ce que 10 minutes à réviser, ils augmenteront la courbe de mémorisation de 50-80% à presque 100% de mémorisation.

Après 7 jours d’apprentissage, il ne leur faudra que 5 minutes de révision pour se souvenir de 100% de ce qu’ils ont appris le 1e jour  au lieu de seulement 2-3%, s’ils n’ont pas revu l’information et réactivé notre cerveau entre temps.

Et bonne nouvelle: la répétition ou la révision de l’information est cumulative. Nous n’avons plus besoin d’y penser consciemment parce que notre cerveau stocke les informations et travaille pour nous.

Plan d’action

  • Revoir ses notes tous les jours après l’école
  • Passer en revue les apprentissages de la semaine chaque week-end et tester ses connaissances
  • Lors de l’apprentissage d’un nouveau sujet, continuer à regarder régulièrement les notes des sujets précédents

(1) Chez VivaLing, tous les coaches pratiquent la répétition espacée pour favoriser une mémorisation optimale du vocabulaire et des expressions apprises en cours. La répétition espacée est à la base de la pédagogie ViLLA – VivaLing Language Learning Approach