La pedagogie communicative structuree

L’essence de VivaLing : la pédagogie communicative structurée

La méthode VivaLing ViLLA – innovante et enrichie constamment grâce aux derniers rapports scientifiques en neurolinguistique, a construit son identité autour d’un courant de pensée linguistique né dans le monde anglo-saxon dans les années 70 et restructuré au début des années 2010,. Explications.

Un courant né aux USA et au Royaume-Uni d’un linguiste hongrois

L’approche communicative structurée de l’enseignement des langues est née officiellement en 2009, d’une petite révolution de pensée de la part d’un linguiste hongrois, Zoltán Dörnyei, alors professeur à l’Université de Nottingham, qui avait à coeur de structurer l’approche communicative, déjà développée par ses pairs anglo-saxons depuis quelques décennies. Cette dernière, qui commençait à voir le jour dans le monde de l’enseignement des langues, ne manquait plus qu’à être vulgarisée et développée pour une meilleure application au quotidien.

Avant elles, la méthode audio-linguistique, alors largement répandue depuis les années 60 et encore aujourd’hui pratiquée dans le monde de l’enseignement académique, était fondée principalement sur les exercices et la mémorisation. Montrant ses limites en terme de développement de compétence en communication, elle allait bientôt se voir bouleversée par l’arrivée d’une nouvelle approche novatrice.

D’un apprentissage classique à un apprentissage pragmatique de la langue

En effet, l’approche audio-linguistique avait montré jusque là ses limites – en témoigne une génération entière d’adultes frustrés car inaptes ou presque à s’exprimer dans une langue étrangère; malgré parfois des années passées dans les salles de classe. Une nouvelle ère s’ouvrait grâce à l’approche communicative structurée de l’enseignement des langues, fruit de la neuroscience et d’une expérimentation de terrain riche en enseignement.

Cette méthode nouvelle, en se focalisant sur l’expérience participative de l’apprenant, utiliserait désormais des tâches linguistiques moins académiques et plus en phase avec le monde moderne. Les dialogues scénarisés et répétitifs du type du très fameux “Brian is in the kitchen” allaient être remplacés par des interactions ludiques, des exercices de résolution de problèmes et des jeux de rôles spontanés – pour une plus grande fluidité d’apprentissage. Dans les années 2000, Zoltán Dörnyei finira de peaufiner le tout avec son texte de référence, structurant l’approche communicative.

Approche communicative

Sept principes fondamentaux

L’approche communicative structurée, adoptée chez VivaLing, offre à ses enseignants une pédagogie fondamentalement structurée, au travers 7 principes. L’apprentissage doit avoir un sens pour l’apprenant et être expliqué clairement grâce au principe de déclaration durant lequel on fournit des règles claires et concises et des exemples. L’apprenant peut ensuite interpréter et répéter, permettant la prise de conscience et l’appropriation de la compétence.

La séance se déroule grâce à des activités pratiques structurées, identique à la préparation physique et psychologique d’un musicien ou d’un athlète. L’enseignant se doit de préserver un équilibre optimum entre un contenu de séance significatif et des matériaux adaptés, tout en développant un langage formel nécessaire pour répondre à un besoin de communication moderne et réaliste.

C’est la raison pour laquelle nos coaches pratiquent une conversation spontanée et fonctionnelle avec leurs apprenants, tout en prenant soin de leur apporter durant les séances un apport linguistique riche.

Un succès linguistique fondé sur un retour aux origines

L’approche communicative structurée de Zoltán Dörnyei est en réalité largement inspirée, disons-le, d’un mécanisme qui a fait ses preuves depuis des millénaires, la fantastique alchimie neuro-linguistique de l’apprentissage de la langue maternelle. N’avons-nous pas tous appris avec succès notre langue maternelle, instinctivement, durant nos premières années, en communiquant fonctionnellement et spontanément avec nos parents et éducateurs ?

Une habilité particulièrement développée chez les jeunes enfants qui leur permet d’absorber une quantité phénoménale d’éléments linguistiques et de multiplier avec aisance l’acquisition des langues. En témoigne Layla, 3 ans et demi et toutes ses dents, qui apprend aujourd’hui l’espagnol chez VivaLing avec Nuria après avoir assimilé français et anglais, ses deux langues natales et le grec, langue de son pays d’adoption.

La pédagogie des langues vous passionne ? Découvrez une vidéo conférence de Zoltán Dörnyei à l’université de Cambridge, en anglais.