Thanksgiving : il n’y a pas que la dinde qui compte !

Thanksgiving : il n’y a pas que la dinde qui compte !

Essentiellement célébrée au Canada, aux États-Unis et au Libéria, Thanksgiving est la fête de l’Action de Grâce.

Sa date varie suivant les pays, et c’est surtout aux États-Unis qu’elle a le plus d’ampleur. Autant d’ailleurs que The fameux 4th of July, la fête nationale du 4 juillet.

Attendue et célébrée par toute la population, cette fête remonte à l’arrivée aux États-Unis des fameux colons anglais, il y a quasiment 400 ans.

 

Mais au fait, pourquoi dit-on « Merci » pour Thanksgiving ?

Tout simplement, parce qu’à l’automne 1621, il fut décidé de fêter les premières récoltes fructueuses qui aidèrent la colonie de Plymouth, fraîchement débarquée, à assurer son avenir.

Rappelez-vous, cette colonie composée de dissidents anglais avait traversé l’océan sur le Mayflower l’hiver précédent. Leur arrivée fut terriblement difficile à cause du froid, du scorbut et de la faim, qui causèrent le décès de la moitié d’entre eux.

Cependant, au printemps suivant, des Indiens Wampanoags leur offrirent de la nourriture et leur apprirent à être autonomes sur leurs terres grâce à la chasse, la pêche, et la culture du maïs et de la citrouille.

Si bien que lors de la première récolte de 1621, 3 jours furent dédiés aux Actions de Grâce et les Indiens furent invités à partager le repas en remerciement de leur précieuse aide. Des dindes sauvages – nouveau met pour les colons – et du gibier y furent dégustés.

Thanksgiving est la fête de l’Action de Grâce.

L’histoire divise cependant, car pour certains, la naissance de Thanksgiving remonte plutôt à l’année 1623. Lors de laquelle une journée de jeûne et de prière fut instituée à cause de la sécheresse menaçant les récoltes. Or, quelques jours après, la pluie arriva et les sauva. Ainsi, afin d’exprimer sa gratitude au Seigneur pour l’avoir sauvée de la famine, la population fixa un jour de remerciement fin novembre.

Depuis ce temps, la date n’a cessé d’être modifiée. Et, finalement c’est Franklin Roosevelt qui eut le dernier mot en 1939, en inscrivant Thanksgiving au 4ème jeudi de novembre, et en l’instaurant comme un jour férié.

 

 

Et aujourd’hui, que se passe-t-il exactement pendant les festivités ?

Thanksgiving est absolument incontournable dans les pays concernés.

Aux États Unis, des parades ont lieu comme à New York avec la Macy’s Thanksgiving Day Parade à laquelle se rendent 3 millions de visiteurs, et suivie en direct à la télévision par plus de 50 millions de personnes.

Les familles américaines se réunissent aussi pour un repas traditionnel à la maison, dont la dinde représente LE plat phare. Il y en a pour tous les goûts et envies, elle peut être farcie aux marrons, à la pomme, ou encore …. aux huitres ou à la saucisse !

D’ailleurs, si vous avez envie de vous initier à la préparation de la dinde, on vous a trouvé une recette rapide !

la dinde représente LE plat phare de Thanksgiving

En accompagnement, on retrouve de la purée de pomme de terre, de la courge ou encore du maïs. Et enfin, la célèbre tarte à la citrouille vient assurer le dessert.

Ce moment de l’année est également propice aux dons et à la charité, des particuliers se joignent aux associations pour distribuer de nombreux repas. Des messes et prières sont dites afin de montrer de la reconnaissance pour les bienfaits reçus pendant l’année.

Le saviez-vous ?

Aucune origine historique là-dedans cette fois-ci, mais le lendemain de Thanksgiving est le Black Friday, où bon nombre de magasins offrent d’importantes soldes.

Mais il existe des alternatives pour ne pas céder à la surconsommation impactant la planète. Comme celle des collectifs «Green Day» et « Make Friday green again » qui invitent à consommer de façon plus responsable, plus respectueuse de l’environnement et dans une optique de durabilité.

Retrouvez le VivaLing English Podcast sur Thanksgiving pour parfaire votre connaissance de la culture américaine.